La maison d'arrêt du Havre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La maison d'arrêt du Havre

Message  Admin le Lun 12 Avr - 15:24

On peut lire dans le Havre Presse :
Danton libéré de sa prison

La maison d'arrêt du Havre se vide de ses occupants dimanche. Une page se tourne, entre le soulagement des riverains et les attentes des commerçants.



Lundi matin, habitants et commerçants de la place Danton ouvriront leurs fenêtres sur une prison désormais vide. Avec soulagement pour certains riverains, lassés des parloirs sauvages improvisés depuis le trottoir. Malgré son interdiction, la pratique n'a jamais cessé, surtout à l'arrivée des beaux jours. Entre deux foulées de jogging sur la place Danton, Pierre Delahaye, parent d'un collégien de Joliot-Curie et président des parents d'élèves de l'école Raspail, constate : « Les habitants en face n'en peuvent plus, beaucoup ont déménagé. » Ludivine Lemercier, elle, réside au-dessus du bar-tabac-brasserie Le Danton, enseigne dont elle demeure par ailleurs la patronne. « J'ai deux enfants en bas âge et la nuit, c'est pénible », raconte la riveraine.
La commerçante, elle, tient un discours plus nuancé. Le Danton était notamment chargé d'approvisionner la maison d'arrêt en tabac. « La prison ne nous dérangeait pas spécialement », convient Ludivine Lemercier. « Mais s'il y a de nouvelles résidences à la place, ça ne pourra être que mieux. »
La réflexion revient systématiquement : quel quartier une fois la prison définitivement disparue ? Faudra-t-il privilégier le logement ? Les espaces verts ? « Si jamais il y a un square, il faudra que l'on puisse y aller tranquillement avec nos enfants, contrairement à celui de la rue Raspail », prévient Ali Lamaoui, de la brasserie Le Gavroche. Pour commencer, lui verrait bien une extension du parking. « Je ne suis pas sûre qu'un parc dynamise le quartier », appuie Ludivine Lemercier. Quoi qu'il en soit, « il faut que ça reste une place », estime Ali Lamaoui. « On voit plus de monde qu'avant, ici. Les Havrais apprécient de plus en plus le lieu. »
« Il faudrait redonner l'espace aux gamins, prévoir un city park », lance pour sa part Pierre Delahaye, également partisan de la construction d'une nouvelle école pour désengorger Raspail. Les propositions ne manqueront sûrement pas le 15 avril, date de la prochaine présentation publique du projet de renaissance du centre ancien par la municipalité. « Sur cette opération, nous ne sommes pas dans le calendrier des annonces, mais dans celui de la réflexion », tempère Edouard Philippe, adjoint chargé de l'urbanisme. La Ville du Havre mène actuellement des négociations avec l'Etat concernant le prix de rachat du bâtiment. « Cela prend du temps, c'est un bien compliqué à acheter. »
En attendant, le déménagement des détenus suscite avant tout des interrogations logistiques chez les commerçants. Le quartier sera en partie bouclé et fermé à la circulation dimanche matin (lire ci-contre). « On sera sûrement le secteur du Havre le plus surveillé ce week-end », plaisante la boulangère de La Place des Pains. Ludivine Lemercier, elle, devra renoncer à sa terrasse, en espérant que ses habitués pourront quand même venir jouer leur tiercé sans difficulté.
Thomas Dubois

Source : http://www.havre-presse.fr/index.php/cms/13/article/339333/Danton_libere_de_sa_prison

Admin
Admin

Messages : 87
Date d'inscription : 08/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://lehavre-newsurbaines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum